Les enfants de l’inceste

Conférence de Jean-Luc Viaux

Mardi 9 octobre 2018

PRE-REQUIS

Les enfants de l’inceste sont partout dans les consultations médicales pédopsychiatriques et psychologiques, mais aussi aux urgences et dans les cabinets de thérapeute. L’activisme militant, qui a le mérite de faire effet social pour que cette victimologie particulière soit reconnue, relève cependant d’une conception uniquement criminologique – en sommant la justice de punir pour sauver les victimes, comme si le seul procès pouvait reconstruire des familles non incestueuses. Pour autant qu’une littérature abondante sur l’inceste ait été écrite depuis Freud, il n’est donc pas certain qu’en soit mieux connue la psychopathologie – terme qui au sens littéral signifie discours sur la souffrance psychique. De quoi souffrent les enfants de l’Inceste ? Il est assez actuel de confondre ce que nous savons des réactions immédiates suite aux situations traumatogènes visibles (accidents naturels ou provoqués, attentats), le très connu PTSD, avec la souffrance traumatique complexe des enfants victimes de cette maltraitance qui n’est pas que sexuelle. L’inceste est surtout une attaque contre les liens, contre les racines générationnelles, contre l’autonomie du désir, capté dans les rets d’un discours d’emprise. L’élaboration traumatique en est lente et fonctionne plus comme une crypte que comme une éruption symptomatique.

Cette conférence s’adresse donc surtout à des praticiens qui souhaitent repositionner leur regard sur les victimes d’une transgression fondamentale et omniprésente dans l’espèce humaine.

OBJECTIFS DE LA CONFERENCE

A partir de cas cliniques comprendre que l’enfant victime d’inceste n’est pas victime que d’inceste, mais d’une confusion de langue (comme l’écrivait Ferenczi) et surtout d’une destruction du langage généalogique comme une atteinte au sens de la vie.

Examiner les figures de l’inceste pour mieux appréhender ce qu’en disent/montrent les victimes. u Aborder ce que produit l’inceste en tant qu’évènement de vie.

CONTENUS DE LA CONFERENCE

Les enfants du « non » : la destruction avant l’inceste.
De l’acte à la parole : comment se parle l’inceste chez les enfants et les adolescents. L’inceste est-il – n’est-il pas – une psychopathologie spécifique ?

INTERVENANT

Jean-Luc Viaux est psychologue, Professeur émérite de psychopathologie et psychologie légale (Université de Rouen-Normandie), Expert honoraire, Enseignant à l’EPP. Il est par ailleurs Président d’une association de protection de l’enfance. Auteur notamment de « Psychologie Légale » (Frison Roche), « Les expertises en psychologie Légale » (Ed. Le Journal des Psychologues), « l’Amour Infanticide » (Larcier) et de nombreux articles sur l’examen des enfants victimes.

METHODES PEDAGOGIQUES

Études de cas en lien avec un exposé théorico-clinique. Une bibliographie sera fournie.

PUBLIC DESTINATAIRE

Cette conférence s’adresse à tout intervenant clinicien, travailleur social, magistrat, avocat, soucieux de questionner et revisiter son abord des victimes de l’inceste dans une perspective d’améliorer l’écoute et l’orientation des enfants de l’inceste.

DUREE ET DATES

Mardi 9 octobre 2018 – de 9h30 à12h30.

LIEU

A Paris. LFSM 11, rue Tronchet 75008 Paris. Métro : Madeleine ou Saint-Lazare. RER : Auber

COUT

Entrée payante : 50 euros la conférence seule – sur place, possibilité d’acheter des livres et pour un livre acheté = un livre offert. Cette session de formation s’inscrit dans le cadre de la formation continue, une attestation de suivi (3 heures) sera délivrée à l’issue de la session. Une convention de formation avec l’employeur est adressée sur demande.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec le Pôle Formation/LFSM au 01 42 66 20 70 ou par mail pole.formation@lfsm.fr

Inscription en ligne

https://www.weezevent.com/les-enfants-de-l-inceste